Seuls, une exposition immersive au Festival d’Angoulême 2017

La maison d’édition DUPUIS m’a contactée pour réaliser une exposition immersive de 40 m² autour de l’imaginaire de la bande dessinée SEULS et pour le lancement du film adapté de la BD SEULS lors du Festival d’Angoulême 2017.

Seuls, c’est 5 enfants qui se réveillent dans une ville entièrement vide livrés à eux-mêmes sans plus aucun adulte pour les guider ou les contraindre. Ils se rencontrent, forment une sorte de famille, se confrontent à d’autres enfants, au terrifiant maître des couteaux, à des animaux hors norme ; conduisent toutes sortes de véhicules, dépassent leur limites, celle de leur ville…

Une scénographie en trois espaces

La scénographie, un long tunnel noir dans laquelle on évolue, s’articule en trois espaces. Les compositions graphiques des vignettes de la BD sont accompagnées d’onomatopés géants qui dynamisent l’espace. Des leds au sol éclairent le trajet de façon mystérieuse ; des traces de pneus rouges sur un sol métallique ; des pans de rideaux entre les espaces façon toile d’araignée et de la lumière noire qui modifie notre façon de voir …

  • Le premier espace introduit le spectateur dans l’univers de la BD, présente les tomes 1 à 11, les personnages, leurs trajectoires, la disparition des « autres », leur solidarité face à l’adversité, des dessins originaux de Bruno Gazzotti et des extraits vidéo du film et de Bruno composant les affiches du film.
  • Le second espace se concentre sur le personnage favori de la bande dessinée, Le maître des couteaux. Le costume du film est mis en scène ainsi que l’arbalète. Des dessins et photos du chef décorateur, Gwendal Bescond, y sont également présentés et mis en lien avec les scènes de la bande dessinée.
  • Enfin le troisième espace traite davantage des adaptations du film. Les partis pris sont distincts de la bande dessinée et il est intéressant de voir les similitudes et choix qui ont été opérés.

Un cairn sculpté d’objets rouges central autour duquel tourne le spectateur pour découvrir l’univers des singes protégeant la « zone interdite » ; le monolithe noir traité dans le film par un épais brouillard et l’extrait vidéo du film en avant première ou encore les univers de l’hôtel Majestic et du kart avec les équipement de Leïla, son casque, sa combinaison. Le tout accompagné des screenshots réalisés avant le tournage du film et de photos réalisées pendant le tournage.

Missions : Scénographie et commissaire d’exposition : choix des planches et des vignettes des tome 1 à 5 ; choix et mise en scène des objets du tournage du films SEULS (Costumes, objets divers, photographies du tournage); vidéos de la bande annonce, d’un extrait du film SEULS, textes et cartels.

 VIDEO du Festival d’Angoulême – (Web TV/9è art)
 
Pour voir plus sur la fabrication du Cairn
 

L1040123L1030961L1040120L1030962L1030970L1030983L1040082L1040087L1030985L1040091L1040069L1030987L1040054L1040032L1040031L1040051L1040042L1040034L1040038L1040056L1040027L1040007L1040001L1040003L1030996L1030993L1030989L1040100